Si ce courriel ne s'affiche pas correctement, visualisez-le en ligne
.
ÉDITIONS LIBERTALIA
Lettre d'information du 21 octobre 2011   
Bonjour à tous,

Pour la « collection » automne-hiver 2011-2012, Libertalia affiche un programme chargé. Six inédits et une réédition devraient être publiés entre ce mois d’octobre et le mois de février... Tout ceci est évidemment soumis aux aléas de notre trésorerie et à nos emplois du temps respectifs, fort chargés.
  VIENNENT DE PARAÎTRE
Ne boudons pas notre plaisir, deux livres viennent enfin de sortir des presses. Deux textes très différents, abordant des terres et thèmes parfois parfaitement méconnus. L’un revisite les classiques de la pédagogie révolutionnaire ; l’autre rappelle l’existence et les pratiques du mouvement de libération basque autonome et libertaire des années 1982-1992.
PÉDAGOGIE ET RÉVOLUTION
Questions de classe et (re)lectures p├ędagogiques
Grégory Chambat


Cantonné à la seule question des moyens ou englué dans l’artificielle querelle opposant réac-publicains et pédagogistes, le débat autour de l’école est aujourd’hui dans l’impasse.

Proposer une relecture des classiques de la pédagogie et questionner leur actualité à la lumière des enjeux présents est une manière de réactiver cette inspiration révolutionnaire qui guidait les éducateurs d’hier. De Francisco Ferrer à Jacques Rancière, en passant par Célestin Freinet, Paulo Freire ou Ivan Illich, ce recueil de chroniques publiées dans la revue N’Autre école esquisse le bilan d’un siècle de pratiques et de luttes pour une éducation réellement émancipatrice.

Ce parcours pédagogique emprunte également des chemins oubliés ou plus inattendus : l’apport du syndicalisme révolutionnaire, de Fernand Pelloutier à Albert Thierry ou l’œuvre éducative de la révolution libertaire espagnole. Car, si la postérité a conservé la trace de quelques-unes des figures convoquées ici, elle ne doit pas nous faire oublier que le combat pour une école de la liberté et de l’égalité fut toujours une pratique collective et sociale. Dans le domaine de la pédagogie, comme dans celui de l’action militante, ceux qui savent de quoi ils parlent sont ceux qui font…

Montaigne l’affirmait : « Éduquer, ce n’est pas emplir un vase, c’est allumer un feu »… il est temps de souffler sur les braises !

Il s’agit du troisième ouvrage de Libertalia dans la collection « Terra Incognita ».

Pédagogie et révolution
Par Grégory Chambat
216 pages, 14 euros

editionslibertalia.com/Pedagogie-et-revolution.html
GUERRE À L'ÉTAT
Luttes autonomes et expériences alternatives au Pays basque (1980-1992)
Jtxo Estebaranz


Les années 1980 représentent pour l’Espagne la seconde étape de ce que l’on a nommé la « transition démocratique » et son intégration à l’Europe. Cette période fut l’occasion d’une intense agitation sociale, particulièrement dans les territoires basques. Outre les mouvements nationalistes, on y vit fleurir un mouvement antiautoritaire, libertaire, prenant comme esthétique la vague punk qui balayait alors tout le pays.

Ce mouvement eut de multiples aspects : squats, radios pirates, fanzines, musique. Il se retrouva mêlé aux luttes ouvrières, étudiantes, féministes, antimilitaristes, écologistes, pour le logement…
Il fut en butte à la répression des États espagnol et français ainsi qu’à l’ostracisme ou aux calomnies du mouvement de libération nationale basque classique.

Ce livre évoque une histoire oubliée par l’historiographie officielle et la geste nationaliste, une histoire souvent méconnue par le public francophone. Loin d’être une glorification ou un objet nostalgique, son but, au-delà de rendre justice aux protagonistes consiste à poser cette simple question : « Comment ne pas refaire les mêmes erreurs ? »

« Estatuari gerra pakean utzi arte » (« Guerre à l’État… jusqu’à ce qu’on nous foute la paix ») est le titre d’un morceau du groupe punk Hertzainak. Hommage au camarade Piti mort accidentellement sur une bombe, ce morceau est devenu un hymne.

Avec ce nouveau titre, Libertalia inaugure « Soleil noir », une nouvelle collection mêlant graphisme et alternatives politiques et culturelles.

Guerre à l'État
Par Jtxo estebaranz
288 pages, 13 euros

editionslibertalia.com/Guerre-a-l-Etat.html
  RÉIMPRESSION
À l’occasion de la venue en France de Marcus Rediker et de deux conférences à Nanterre et à Paris les 16 et 19 novembre (voir en rubrique « agenda »), Libertalia réédite Pirates de tous les pays. L’ouvrage sera augmenté d’un entretien inédit avec l’auteur faisant le point sur les avancées épistémologiques et ses travaux entrepris depuis trois ans.
  DANS LES CARTONS
La publication de Crack Capitalism (John Holloway) est repoussée de deux mois afin de finaliser sans hâte ce gros ouvrage passionnant, Dévoilements (Pierre Tevanian, collection « À boulets rouges »), Tue ton patron 2 (Jean-Pierre Levaray) et Je n’aime pas la police de mon pays (Maurice Rajsfus, collection « À boulets rouges ») devraient paraître sous quatre à six semaines.
Salutations libertaires.
Bruno Bartkowiak, Charlotte Dugrand, Nicolas Norrito
editionslibertalia.com   
Vous recevez ce courriel parce que vous êtes inscrit(e) à la newsletter des éditions Libertalia.
Pour vous désabonner, cliquez ici. Pour gérer votre abonnement, rendez-vous sur l'interface de gestion.