Hors collection

Jack London Le Vagabond des étoiles

PRÉVENTE / SOUTIENCet ouvrage sera disponible en avril 2021.
Pour soutenir les éditions Libertalia,
vous pouvez le commander maintenant
sur notre librairie en ligne
,
il vous sera envoyé dès sa parution.

CONTES DE LA CAMISOLE.

L’une des plus poignantes dénonciations de l’enfermement et de l’isolement auxquels les puissants ont recours pour perpétuer leur pouvoir.

Nouvelle traduction du testament littéraire de Jack London, par Philippe Mortimer.

Le narrateur, Darrel Standing, universitaire et savant, est condamné à la prison à vie pour le meurtre d’un de ses collègues, commis dans un accès de rage. Il purge sa peine au pénitencier de San Quentin (non loin de San Francisco), où il est placé à l’isolement et sans cesse soumis au châtiment de la camisole de force : on le lui inflige pendant des jours à la suite, pour lui faire avouer où est cachée la dynamite qu’on l’accuse à tort d’avoir introduit dans la prison, lors d’un complot monté de toutes pièces par un mouchard. Ces interrogatoires se poursuivent jusqu’à ce que Standing soit réduit à l’état de loque humaine.
Mais celui-ci invente une méthode d’autohypnose pour s’évader mentalement de son cachot et revivre avec intensité différents stades du devenir humain : la lutte pour la survie d’un homme des cavernes ; les duels d’un noble français au Moyen-Âge ; le périple de pionniers en route vers la Californie, attaqués par la milice mormone de l’Utah ; les aventures de marins hollandais échoués sur les côtes de Corée, qui sont capturés et amenés à la capitale pour être montrés au prince et au peuple ; la lutte pour la survie, encore, d’un marin naufragé sur un îlot du Pacifique ; le récit d’un soldat romain à Jérusalem au temps du Christ, qui rencontre Ponce Pilate ; ainsi que d’autres épisodes marquants du temps jadis, qu’il parvient à recréer mentalement au cours des séances de camisole, échappant ainsi aux tourments des matons sadiques.
Ces expériences de réincarnation renforcent le mépris que Standing éprouve face à la mort qui l’attend. Il a en effet été condamné à la pendaison pour avoir frappé un maton et son récit se termine alors qu’il va monter sur l’échafaud.
Ces voyages à rebrousse-temps fournissent à Jack London le prétexte d’aligner des fragments d’histoire, romanesques et tragiques, qui lui permettent d’exposer sa vision de la survie et de l’expérience humaine. Mais le trait le plus marquant du roman est la description de l’expérience de survie par l’imaginaire de son protagoniste, confronté à la férocité de ses gardiens et à l’iniquité du système judiciaire et carcéral américain. C’est l’une des plus poignantes dénonciations de l’enfermement et de l’isolement auxquels les puissants, avec l’aval de scientifiques et de médecins, ont recours pour perpétuer leur pouvoir.
London, qui avait eu une brève expérience de la prison, critiqua souvent le système carcéral. Cette fois, le livre eut un tel retentissement dans l’opinion publique que l’usage de la camisole de force fut peu après prohibé dans les prisons américaines.
London a écrit The Star Rover en 1915, peu avant son propre décès et, comme Darrel Standing en attente de la corde, sans doute sentait-il la Faucheuse rôder autour de lui – et peut-être espérait-il, lui aussi, se réincarner en un preux chevalier ou en un pirate des mers du Sud.
Surtout, par la voix de son héros, énième transposition sublimée de lui-même, il se dressait en imprécateur contre la tyrannie à la fois froide et féroce de l’administration pénitentiaire. Ce faisant il défendait deux causes. L’une était clairement sociale : la nécessité de la réforme et de l’humanisation de la prison. L’autre était personnelle : l’exaltation de l’endurance de l’individu face aux assauts d’un environnement hostile, thème également récurrent sous la plume souvent paradoxale de London, à la fois socialiste et individualiste. Et ce héros génial et rejeté de tous se réfugie dans l’imaginaire et hors du réel, comme Jack London le romancier fécond et éthylique. C’est dans cette mesure que l’on peut considérer ce texte passionnant comme son testament littéraire.

Du même auteur
aux éditions Libertalia

Le livre dans l'agenda

  • Aucun rendez-vous à venir.

Le livre dans le blog

  • Aucun article dans le blog.
Prochainement

Traduit par Philippe Mortimer
Parution : 8 avril 2021

Acheter ce livre en ligne