Collection Poche

Jérôme Segal Dix questions sur l’antispécisme

Fin des animaux sauvages dans les cirques, actions militantes devant des boucheries, remise en cause de l’élevage – que ce soit en raison de sa part importante dans l’émission de gaz à effet de serre ou au regard de la déforestation en Amazonie pour nourrir le bétail de soja –, prise en compte des risques sanitaires liés à l’exploitation animale (zoonoses comme la covid-19), vidéos dénonçant la réalité des élevages et des abattoirs… tout ceci donne du crédit au mouvement dit « antispéciste ».
Le mot « spécisme » n’est entré dans les dictionnaires que récemment, il y a à peine plus d’un an, mais son usage se répand rapidement pour désigner des discriminations fondées sur l’espèce, exactement comme le racisme et le sexisme révèlent des discriminations systémiques respectivement fondées sur la race ou le sexe. Les antispécistes luttent donc pour que l’appartenance à une espèce ne soit pas un critère pour des considérations éthiques différentes. Une des conséquences de l’antispécisme est le véganisme, vu comme refus de participer à l’exploitation d’animaux sensibles, capables d’une expérience subjective de la vie.
Cet ouvrage concis et percutant permet de comprendre les liens de ce mouvement avec des courants de pensée comme le socialisme, l’anarchisme et le féminisme. Il appréhende son rapport avec l’écologie, les religions et la critique du capitalisme, et finalement aborde la question de la convergence des luttes, mais aussi d’une redéfinition de la place de l’humain sur notre planète.

L’auteur

Jérôme Segal est un essayiste et historien franco-autrichien, maître de conférences à Sorbonne Université ainsi que chercheur et journaliste à Vienne, en Autriche. Formé au départ à l’Ecole centrale de Lyon, il s’est tourné vers la philosophie puis l’histoire des sciences. Il est l’auteur de plusieurs articles et ouvrages, notamment sur la cause animale (Animal Radical. Histoire et sociologie de l’antispécisme, Lux, 2020), l’identité juive (Athée et Juif. Fécondité d’un paradoxe apparent, Matériologiques, 2016), les liens entre histoire familiale et « grande histoire » (L’Armoire, Ed. Valensin, 2020), le nationalisme et l’extrême droite en Autriche (article dans Les Nationalistes à l’assaut de l’Europe, sous la dir. de Dominique Vidal, Demopolis 2020) ou encore la situation des Rroms en Europe (articles dans la revue Les Temps modernes).

Le livre dans l'agenda

  • Aucun rendez-vous à venir.

Le livre dans le blog

  • Aucun article dans le blog.
Prochainement

Parution : 6 mai 2021
ISBN physique : 9782377292042
ISBN numérique : 9782377292059

Édition poche